Projets portés par des étudiants de PSL

Études globales, est une Initiative de Recherches Interdisciplinaires Stratégiques (IRIS) financée par Paris Sciences et Lettres et pilotée par Alessandro Stanziani, dont l’objectif est de structurer les forces de recherche présentes au sein de PSL dans ce domaine, notamment à l’EPHE, l’ENS, l’EHESS, l’EFEO, au Collège de France, l’Université Paris Dauphine et au CNRS, mais aussi dans l’ensemble des établissements PSL.

L’IRIS Études globales analyse le monde global dans sa profondeur historique et dans sa dimension sociale et politique. La multidisciplinarité, la transversalité, les enquêtes de terrain et le décentrement culturel orientent ses démarches, centrées autour de trois axes et trois groupes de forces au sein de PSL :

1. La politique dans un espace globalisé
2. Au-delà de l’Europe : connexions, dépendances et dynamiques historiques
3. Perspectives globales sur la longue durée à travers le prisme de l’Asie

L’IRIS Études globales de PSL soutient la participation des étudiants à ses initiatives. A cette fin, deux formes d’aide sont prévues :

1 Aide au terrain. Destinée à permettre à un étudiant de master ou un doctorant de financer un séjour sur le terrain, dans une bibliothèque, dans un centre d’archive, site archéologique, mais également entretiens, constitution d’un corpus de données, repérages et tournages, etc. Ces activités doivent se justifier par le mémoire ou la thèse en cours.

2 Participation ou organisation d’atelier, de journées d’études, de colloque, séminaire par des étudiants, exposition, présentation publique, etc.

L’aide allouée est d’un montant maximal de 3000 euros.

 

Lauréats des aides 2017 et 2018 :

 


Nom Du Porteur
Etablissement porteur du projet Nature et titre du projet Résumé
Assayag Laure EHESS Organisation colloque

Colloque international – l’éthique globale du compromis

 

 

Ce projet concerne l’organisation d’un colloque international sur l’éthique du compromis. Il s’articulera autour de trois axes : Normes du Compromis, Cultures du compromis, Ethique globale du compromis et recueillera des contributions des chercheurs et professeurs spécialistes de huit différents pays : Etats-Unis, France, Taiwan, Japon, Royaume-Uni, Allemagne, Danemark, Belgique.

La dimension globale sera au cœur du projet : il s’agira de prendre en compte les contributions de professeurs européens et américains reconnus et celles des philosophes et d’historiens asiatiques, qui demeurent relativement invisibles en France.

L’enjeu du colloque sera, d’une part, de lier la problématique philosophique sur le compromis à une approche historique d’aires culturelles, d’autre part, de favoriser les collaborations entre chercheurs asiatiques, américains et européens sur ce sujet.

 

 

Beniza Ghali EPHE Organisation colloque

Penser les commémorations comme des espaces de pratiques ritualisées au croisement d’une approche historique et anthropologique.

 

 

 

Ce colloque envisage une approche historique, relationnelle et interactionniste de certaines commémorations observées hors espace européen. Celles-ci se limiteront aux pratiques décoloniales ritualisées afin, d’une part, d’envisager tous les aspects de la performativité commémorative, et d’autre part, d’interroger la place que la mémoire occupe dans les processus d’administration du politique, post-coloniaux.

 

 

Blache-Comte Kristell EHESS Terrain

Approche sensible de l’artisanat et compréhension de l’âme japonaise. – L’étude de l’artisanat traditionnel ancestral textile japonais (région du Kansai)

 

 

 

Ce séjour de recherche s’inscrit dans la continuité de mon travail de thèse qui s’intéresse en partie à Tokyo. Depuis mon premier terrain dans cette ville, j’ai établi un partenariat avec la Bunka Gakuen University avec qui – moi et ma directrice de recherche – travaillons à présent. Nous avançons dans des perspectives communes et travaillons sur des projets communs, notamment des journées d’étude d’organisation franco-japonaise que nous avons effectuées en Mars à Paris et que nous renouvellerons en mars 2018 cette fois-ci à Tokyo. Adossé à ces journées d’études à Tokyo, je souhaite mener un nouveau terrain de recherche japonais. Après m’être intéressé à la mode contemporaine et aux représentations féminines sur les blogs de mode tokyoïte et au sein de la ville même de Tokyo, je souhaite mener une recherche sur l’artisanat traditionnel ancestral textile existant encore à ce jour au Japon. La compréhension de cette part de la tradition japonaise par l’étude de ces pratiques et usages artisanaux, et de son ancrage et ses résurgences dans le contemporain, a pour objectif d’analyser la profondeur sociale, esthétique, et culturelle du Japon.

 

 

Blumer Stéphane EHESS Terrain

SOCIAL HACKING A political anthropology of social activism within art practices

 

 

Cette recherche de doctorat s’intéresse aux problèmes liés à la notion d’innovation sociale par une démarche ethnographique de long terme des idéologies et pratiques de communautés intentionnelles liant l’activisme social à la culture du hacking et les arts en

Europe (Grèce, Portugal, Espagne, Italie, Belgique, France, Hollande, Angleterre, Suisse).

Elle se consacre à l’observation des modèles politiques et économiques développés par ces communautés au sein de projets open source de technologies de réseaux “offline”, ainsi qu’aux paradigmes sociaux émergents qui en découlent.

L’objectif est de produire une anthropologie politique de l’art offrant des outils théoriques et pratiques originaux, afin de décentrer les logiques de connivence entre les pratiques créatives humaine et le système dominant de production du capital au sein d’une tendance globale de politisation à la fois des agents de productions culturelles, des audiences et des institutions.

 

 

Boilève Félix Mines Paristech Terrain

Concevoir et fabriquer l’entrepreneur en Afrique de l’Ouest : enquête sur les interventions d’aide au développement

 

 

 

Deux activités de la Banque mondiale au Mali sont au cœur de l’enquête de ce projet de recherche. Le « Projet de Développement des Compétences et d’Emplois des Jeunes » propose, à travers l’une de ses composantes, mise en œuvre par une ONG canadienne, un « Concours de Plan d’Affaires » destiné à de jeunes maliens diplômés qui cherchent à devenir entrepreneurs : les lauréats reçoivent alors subventions, mais aussi formations et « coaching ». Ensuite, 1’« Assistance technique à la compétitivité du secteur de la construction » cherche à produire un diagnostic et des recommandations relatives au secteur économique du BTP, à l’intention du gouvernement malien. Dans les deux cas, l’enquête cherche à caractériser le type de savoirs mis en jeu, à décrire leur production et leur circulation globale, en mettant l’accent sur la politique à l’œuvre dans ce type d’interventions globales, où des ONG du « Nord » implémentent des projets qui cherchent à faire advenir un « esprit entrepreneurial » parmi la jeunesse malienne, et ou des experts du « Nord » doivent produire des savoirs à destination des gouvernements du « Sud » pour favoriser l’épanouissement du secteur privé au Mali.

 

 

Boucher Lucile ENS Terrain

Voyage de terrain (archives) à Naples dans le cadre d’un Mémoire de Master

 

 

 

Partant de l’étude du projet de paix et de guerre entre l’Europe et le Maghreb du général napolitain Forteguerri (1786), nous interrogeons d’abord l’état des relations politiques, commerciales et culturelles entre les acteurs méditerranéens à la fin de l’époque moderne. D’une réflexion sur la course barbaresque en Méditerranée envisagée comme un frein au grand commerce, nous tentons de contextualiser la façon dont l’auteur, le général napolitain Forteguerri, pense la civilisation, l’altérité et l’humanité par la définition d’une « Europe » qui présenterait une unité culturelle et socio-politique dont il s’agit de définir les limites. Cela se traduit ici par le croisement d’une histoire des regards européens sur le Maghreb, d’une histoire pragmatique de la mobilisation croissante des matrices conceptuelles du droit des gens, étendue aux relations avec les mondes extra-européens et d’une histoire de la conscience européenne globalisée, issue de l’achèvement de « l’englobement » du monde au XVIIIe siècle.

 

 

Cao Umberto EHESS Terrain

« Luz y Fuerza del Pueblo ». Ethnography of a civil resistance movement from Chiapas, Mexico

 

 

 

Le projet vise à amener un regard ethnographique « par le bas et de l’intérieur » sur un mouvement de résistance civile mexicain s’appelant « Luz y Fuerza del Pueblo ». Il prévoit un travail ethnographique de six mois dans l’État du Chiapas (Mexico), au fin d’observer l’un des mouvements sociaux parmi les plus importants et influents sur le terrain, mais toujours pas recensé par la littérature scientifique. L’étude analysera le projet politique de ce mouvement (la prise du pouvoir à travers un contrôle total du territoire), son idéologie (un bricolage original entre un neo-zapatisme renouvelé, la théologie de la libération et un indigénisme post-moderne) et ses méthodes de lutte (non-violence active). Finalement, cette étude de cas sera contextualisée dans le cadre plus large des mouvements émergents à niveau global, qui se battent pour une majeure justice globale en proposant des nouvelles formes de citoyenneté et des modèles alternatifs de société.

 

 

Cevallos Sofia EHESS Participation colloque

Participation au 18ème Congrès Mondial d’Anthropologie de l’Union Internationale des Sciences Anthropologiques et Ethnologiques (IUAES).

 

 

Conflits et perspectives des luttes pour le territoire en Amazonie équatorienne. Il s’agit dans cette Communication d’avancer la réflexion sur les conflits et les résistances occasionnées par l’expansion de la frontière pétrolière dans le territoire des peuples Kichwa et Waorani (nord-est de l’Amazonie équatorienne). Depuis l’année 2008 ces peuples sont confrontés à des transformations politiques qui rendent leur situation particulièrement paradoxale. Il s’agit d’une part, de l’inclusion de plusieurs droits des peuples autochtones dans la Constitution Politique équatorienne ; et, d’autre part, de la multiplication de politiques favorables à l’extraction pétrolière dans leurs territoires. Cette intervention s’inscrit dans le cadre du panel ouvert intitulé « Le « autochtone » en perspective comparée : une réflexion sur les contextes africains et sud-américains » au sein du 18ème Congrès Mondial d’Anthropologie de l’Union Internationale des Sciences Anthropologiques et Ethnologiques (IUAES) à Florianópolis au Brésil, qui cherche à analyser les implications des projets de néo-colonisation liés à la formation de l’État-nation contemporain et notamment, les réponses contre-hégémoniques, collectives et quotidiennes qui surgissent pour faire face aux problématiques qui découlent de ces projets.

 

 

Chanlat-Bernard Eléonore &

Federico Del Giudice

EHESS Organisation séminaire

Aux sources des politiques sociales : décentraliser l’histoire du welfare européen (XIXe-XXIe siècles)

 

Ce projet de séminaire de recherche collectif prend la forme de trois journées organisées par conjonctures temporelles. Il se propose de réfléchir par la confrontation des points de vue historiographiques et des exemples mobilisés, à une histoire connectée des politiques sociales européennes. Chaque séance fait intervenir autour d’une thématique un doctorant PSL, un chercheur PSL et un chercheur invité : des présentations par chacun d’un objet de recherche suivies en deuxième partie de séance d’un débat collectif autour du thème de la séance. Le titre même du séminaire joue sur le double sens de « sources » pour interroger ce que cela implique en termes d’effet de centrement : dans quelle mesure le choix des sources pour faire une histoire des politiques sociales oriente-il notre lecture du développement de ces politiques sociales ? Comment décentrer la genèse de la condition de possibilité de l’Etat social à travers la pluralité de ses racines à la fois épistémiques et institutionnelles et les tensions qui s’y jouent ? On sera en particulier attentif à mettre l’accent sur les recoupements de temporalités, les survivances, les réverbérations complexes entre espaces.

 

 

Coulaux Olivier & Blumer Stéphane EHESS Organisation séminaire

(Un)ruling others and the self: social innovations, critiques and resistances within global governance apparatus. (année 1)

 

 

 

Le néolibéralisme a-t-il fait son temps? – une question qui comporte plusieurs facettes. Depuis les années 70, est-ce que les politiques néolibérales ont donné forme à un ethos proéminent voir englobant, reproduisant des logiques internes ad vitam æternam , ou par contraste, est-ce que cette soi-disant ère témoigne de sa fin? Le séminaire bilingue (Un)ruling others and the self tente de répondre à ces questions par l’analyse de la réappropriation de ce système au sein de diverses convergences d’organisations sociales émergentes proposants des modèles hybrides et de révoltes observables en nombre grandissant partout dans le monde.

Ce séminaire a pour objectif un chassé-croisé entre les outils critiques développés dans différents champs des Sciences Sociales (anthropologie, géo-politiques, économie sociale, histoire et arts). A chaque séance, le séminaire proposera deux interventions par un doctorant et un chercheur de PSL. Le séminaire sera alimenté par la lecture préalable d’un livre qui orientera le dialogue. Ce grand corpus de données donnera lieu à une table ronde de débat ouverte à la fin de chaque session. Les séances seront enregistrées et libres d’accès en ligne.

 

 

Coulaux Olivier & Deforge Quentin EHESS Organisation séminaire

(Un)ruling others and the self (année 2)

 

Le néolibéralisme a-t-il fait son temps ? C’est autour de cette question à plusieurs facettes que le séminaire de recherche (Un)ruling Others and the Self propose d’articuler ses débats pour la seconde année consécutive. Depuis les années 1970, peut-on dire que les politiques néolibérales ont donné forme à un ethos proéminent voir englobant, reproduisant des logiques normatives internes ad vitam æternam, ou peut-on plutôt voir dans les événements et prédictions contra-systémiques un témoignage de la fin d’une ère ? Le séminaire bilingue (Un)ruling others and the self tente de répondre à ces questions par le cumul d’analyses empiriques situées des manières dont l’ethos néolibéral prétendument englobant influence et s’imprègne des organisations sociales et la prise en compte des révoltes diverses et de plus en plus nombreuses qui se déroulent dans le monde entier, pour s’interroger sur la mesure dans laquelle elles reproduisent, contestent ou simplement modifient les pratiques néolibérales.

Ce séminaire a pour objectif un chassé-croisé entre les outils critiques développés dans différents champs disciplinaires des sciences sociales (anthropologie, sociologie, histoire, géographie, économie, …). Le séminaire proposera, durant plusieurs demi-journées, des interventions de doctorants et de chercheurs autour d’un corpus de données empiriques, soumis à la critique et au débat. Les séances seront alimentées par des articles et des ouvrages proposés en amont sous la forme d’une bibliographie commune, orientant ainsi le dialogue et fournissant une base thématique aux débats. Ces échanges auront pour point d’orgue d’une table ronde de débat à la fin de chaque session. Les séances seront enregistrées au format audio et libres d’accès en ligne.

 

 

Deforge Quentin Dauphine Terrain

Le politique globalisé : enquête dans les espaces transnationaux de la « gouvernance ».

 

 

 

Depuis les années 90, les organisations internationales se sont investies dans la structuration d’une expertise transnationale des institutions politiques supposée permettre « d’accompagner » les démocraties naissantes, dans trois domaines principaux : Parlements ; Constitutions ; Élections.

Ces acteurs ont en partie réorienté leur action depuis les années 2010 vers la structuration d’espaces transnationaux où se retrouvent militants de la « transparence » (ex : ONGs de « monitoring » des parlements) ; élus réformateurs (ex : députés engagés dans l’adoption de standards internationaux) ; et fonctionnaires internationaux (Banque Mondiale ; PNUD ; etc.). Ce projet vise à explorer ces espaces transnationaux en construction pour les intégrer à notre recherche, nous amenant à reconstituer un lien entre les entre acteurs historiques de promotion de la démocratie, et militants se revendiquant par exemple de la « civic tech », tout en nous permettant d’appréhender le caractère « extraterritorial » de ces espaces de socialisation.

 

 

Degay Delpeuch Edouard EHESS Publication d’un entretien

Music at the Edge of Circulation : Un entretien avec David Novak (UCSB)

 

Lauréat du British Forum for Ethnomusicology Book avec Japanoise : Music at the Edge of

Circulation paru en 2013, auteur de l’article « Sublime Frequencies of New Old Media » republié en 2016 dans Punk Ethnography, l’ethnomusicologue David Novak développe depuis plusieurs années une anthropologie musicale à la mesure des phénomènes de circulation que rencontre la culture à l’âge du tout numérique.

À l’occasion de sa venue pour la conférence internationale « The Audible Spectrum : Sound

Studies, hearing culture and sound arts » organisé par le LABEX Research project « the

Factory of sound arts » et la Cité de la musique/Philharmonie de Paris, du 7 au 9 juin 2018 à

Paris, je propose de réaliser un entretien lequel serait diffusé sur format papier dans la revue

Volume ! et publié en ligne.

 

 

Duarte Matheus EHESS Participation colloque

Scientific connections and the shaping of a therapeutic market between France and India (1894-1920)

 

Il s’agit d’une demande de financement pour la présentation de la communication ‘Scientific connections and the shaping of a therapeutic market between France and India (1894-1920)’ au symposium “Spaces of Circulation and Colonial/Imperial Landscapes: Criticisms and Challenges”, que je co-organise avec Kapil Raj (Directeur d’études/EHESS) et Thomas Haddad (Professor/Universidade de São Paulo), qui se tiendra à Londres en septembre 2018 lors de la Conférence biannuelle de la Société européenne d’histoire des sciences. La communication portera sur la construction d’un marché transnational basé sur le sérum antipesteux fabriqué par l’Institut Pasteur de Paris. J’y analyserai les connections créées entre des chercheurs en Inde et en France et la dynamique du marché. Je démontrerai que les savoirs produits sur la sérothérapie pesteuse ont été possibles grâce aux échanges établis entre les chercheurs basés dans ces deux endroits.

 

 

Duranton Antoine ENS Terrain

Vin et production viticole en Amérique espagnole à l’époque moderne

 

 

 

Ce projet vise à explorer les problématiques liées à la production et à la consommation du vin en Amérique lors de la colonisation espagnole. Boisson européenne, rapidement acclimatée en Amérique et produite massivement au Pérou et au Chili, le vin joue un rôle essentiel dans la mise en place de la colonisation espagnole. Il est d’abord le support matériel clef pour mener l’évangélisation des peuples indigènes et participe d’autre part, au côté du blé et de l’huile, à la constitution d’une hiérarchie socio-raciale, distinguant Espagnols, Créoles et Indiens, selon leurs régimes alimentaires spécifiques. Il met également en lumière les circulations, ou les non-circulations, entre la péninsule ibérique et l’Amérique et entre le Pérou et la Nouvelle-Espagne, au travers de la concurrence qui oppose vins péruviens et vins castillans. C’est l’ensemble de l’empire espagnol qui se donne à voir dans les circuits du vin, qui traversent l’Atlantique, remontent le Pacifique ou suivent les chemins sinueux vers la mine de Potosí. Enfin, l’exploitation viticole participe des bouleversements environnementaux qui ont suivi la conquête espagnole.

 

 

Ebrahimi Roghayeh EPHE Terrain

Southeast Asia and the Persianate Maritime World, c. 900–1900

 

Le présent projet s’inscrit dans le cadre d’un travail de doctorat préparé à compter de cette rentrée 2016 à l’Ecole Pratique des Hautes Etudes, sous la direction de Prof. Arlo Griffiths et en co-direction avec Prof. Michael Feener. La thèse est sur l’Asie du Sud-Est et le monde persan au XVIème. L’une des principales raisons de ce voyage à Oxford est de pouvoir travailler plus étroitement avec le Co-superviseur de ma thèse, Prof. Michael Feener. Il a réservé du temps début mars pour travailler intensément avec moi à un moment critique de mon travail sur la thèse. Il m’arrange également pour travailler dans la bibliothèque du Centre d’études islamiques d’Oxford.

 

 

Faria Moreira Da Silva (De) Flavia EHESS Terrain

Initiatives citoyennes de reconfiguration de l’espace public et de participation à la vie politique au Brésil.

 

 

 

La méfiance envers les institutions politiques s’est largement accrue au Brésil au cours des dernières années. Une crise de légitimité et de représentativité dénonce l’échec de la démocratie représentative dont la conjoncture reste, selon les citoyens concernés, très éloignée de la population et de la réalité quotidienne. Parallèlement, des initiatives citoyennes émergent dans toutes les régions du pays visant à la reconfiguration de deux axes essentiels du politique. D’une part, la « re-signification » de l’espace public constitue le moyen de renforcer le lien social et de refuser l’instrumentalisation du discours politique ; d’autre part, la création des nouvelles formes de participation et d’intervention citoyenne au-delà de l’Etat et ses structures. Ce projet de recherche sur le terrain consiste à étudier des actions collectives dans deux métropoles de la région sud-est du pays ainsi qu’à intégrer le « Grupo de Estudos de Antropologia da Cidade » au sein de l’Université de São Paulo. La collecte de données et la constitution de base empirique permettront en amont d’approfondir la réflexion autour de question clé de cette thèse : « dans quelle mesure ces nouveaux modèles d’action collective sont à même de reconfigurer le fonctionnement du politique ? ».

 

 

Ferreira Vinicius EHESS Participation colloque

Partir en Europe : étude sur chercheurs d’origine indienne en sciences sociales qui font carrière académique en Europe

 

 

 

Cette demande d’aide cherche à financer de activités liées à une recherche doctorale qui porte sur les trajectoires de chercheurs indiens en sciences sociales qui font une carrière en Europe. Dans le cadre de cette recherche en cours, je respectueusement demande de l’aide financière pour la réalisation de deux projets : (a) la participation à la 13e Conférence de l’Association Européenne de Sociologie, qui aura lieu en Athènes entre le 29 août et le 1er septembre. J’ai eu une communication intitulée « South Asian scholars in the age of globalization: international mobility as precarization » acceptée pour la séance « Sociology of Migration », coordonnée par Karin Peters, Elise Pape et Kenneth Horvath ; et (b) une enquête de terrain en Inde. A la suite d’un long travail de terrain mené au Royaume Uni et en Allemagne pendant l’année académique de 2016-2017, où j’ai pu nourrir des dialogues avec des chercheurs installés dans les institutions académiques de ces deux pays, j’ai conduit par la suite, entre les mois de février et avril, une enquête de terrain en Inde afin de rencontrer des chercheurs qui ayant étudié en Europe sont retournés en Inde. Cette étape de ma recherche a été fondamentale pour la compréhension de ces circulations entre Inde et Europe.

 

 

Froment Delphine ENS Terrain

Séjour en archives et collecte de données (National Archives de Kew, British Library de Londres), 6-13 juillet 2017

 

 

 

Comment les Européens et Africains ont-ils participé à la construction de territoires impériaux en Afrique orientale à la fin du XIXe siècle ? Comment en furent négociées les frontières, et par qui ? Quel rôle jouèrent les savoirs géographiques et cartographiques dans ce partage impérial ? Ces questions sont formulées dans le cadre d’un travail de thèse s’intéressant, sous la direction d’Hélène Blais, aux territoires qui constituèrent entre 1884 et 1919 l’Afrique orientale allemande (Burundi, Rwanda, Tanzanie).

S’il s’agit d’une colonie allemande, l’étude de sa construction territoriale passe néanmoins par l’histoire transimpériale. Les Britanniques y jouèrent un rôle important, et un séjour aux National Archives de Kew et à la British Library s’avère incontournable. En étudiant les revues de géographie, les traités, les rapports des commissions de bornage et cartes attenantes, ce projet entend ainsi comprendre les modalités de la progressive construction des territoires colonisés.

 

 

Herran Sandra EPHE Terrain

Fabriquer l’humain : masculin et féminin dans l’ordre social et rituel de la société amérindienne Wounaan du littoral Pacifique colombien

 

 

 

La recherche doctorale « Fabriquer l’humain : masculin et féminin dans l’ordre social et rituel de la société amérindienne Wounaan du littoral Pacifique colombien » s’engage à la reconstitution ethnographique actualisée de la notion de personne parmi cette société dans ses aspects matériels et immatériels en trois dimensions. La première en relation à la production de l’« humain », c’est-à-dire, sa représentation symbolique et fabrication rituelle ; une deuxième dimension autour du phénomène de construction des personnes « marquées » par le signe de l’ethnicité, en relation au champ politique de définition identitaire distinctive et dissociée entre les peuples « autochtones » de la région comme mouvement sociale de revendication d’une singularité culturelle ; et finalement, la réflexion autour de l’augmentation des actions individuels au contexte de politiques multiculturalisme où les conditions actuelles stimulent la concurrence entre : individus, familles, factions, communautés et ethnies, etc., comportements jugés opposés à l’image générique de cohésion sociale exaltée dans le contexte nationale de revendication des collectivités culturelles.

 

 

Honore Morgane ENS – EHESS Terrain

« Mémorial ACTe ou Acte de mémoire ? : enquête sur une institution à l’épreuve du défi de la représentation de l’esclavage »

 

Les années 90 ont vu se multiplier les revendications et les débats autour de la « mémoire » de la traite négrière, l’esclavage et la colonisation. Ceux-ci ont parfois abouti à la création de structures, dites « lieux de mémoire » :  tel est le cas du Mémorial ACTe de Pointe-à-Pitre, en Guadeloupe. Dispositif aux multiples activités (centre de recherche généalogique, expositions, espace de recherche), le projet a bénéficié d’un soutien financier local, national et européen, mais se revendique d’être avant tout un symbole régional, vantant sa dimension et son « identité » guadeloupéenne. Source de nombreux débats à propos de son coût, son envergure, son utilité, sa scientificité, sa neutralité, le Mémorial ACTe permet d’interroger la difficulté à parler de l’esclavage dans l’espace public.  Ce  travail  a  pour objectif  d’observer  l’articulation  entre  politique  locale,  nationale  et  européenne  autour d’une « question mémorielle », de mieux saisir la diffusion du modèle du musée européen dans la Caraïbe et d’étudier l’imbrication entre science historique, culture et politique.

 

 

Ingleby Melvyn ENS + EHESS Participation Summer school

The Muslim Left : global theory, local practice

 

 

 

À travers le monde, des (jeunes) musulmans luttent pour la justice sociale, la démocratisation et l’égalité des sexes au nom de l’Islam. Une meilleure compréhension de la pensée derrière ces luttes peut servir des causes mondiales ainsi que locales. À l’échelle mondiale, les intellectuels musulmans qui ont inspiré ces luttes peuvent enrichir la pensée politique occidentale, ainsi que nous aider à interroger la possibilité d’une gauche qui « mondiale ». À l’échelle locale, le « gauchisme musulman » ouvre des voies de démocratisation importantes en offrant des alternatives au clivage séculiers-islamistes qui étouffe la vie politique du Moyen Orient.

Ce sont exactement les thèmes qui sont au cœur d’un cours d’été organisé par l’Université de Granada ce mois de juillet ((http://www.dialogoglobal.com/granada/) Pendant douze jours, des intellectuels et activistes musulmans de tous les coins du monde se retrouvent à Granada pour échanger leurs idées et expériences politiques. J’ai été accepté à ce programme et l’organisation m’a invité de présenter ma propre recherche portant sur des anticapitalistes musulmans en Turquie. À mon avis, ce serait la meilleure façon possible de faire des contacts importants et me préparer pour le projet de thèse que j’envisage commencer à l’ENS et l’EHESS l’année prochaine.

 

 

Jean Mailys ENS – ENC Terrain

La circulation des objets d’art français en Chine au XVIIIe siècle

 

Le projet porte sur la circulation et le commerce des objets français en Chine à l’époque de la première compagnie des Indes. Si les « chinoiseries » ont longtemps fasciné les historiens, ce projet se concentre sur les objets d’art (glaces, pendules…) et les marchandises (étoffes) débarqués à Canton au tournant du XVIIIe siècle. Ce sujet d’histoire économique et culturelle entend étudier les cargaisons des navires et leur transport. Il portera sur les acteurs (marchands, diplomates, artisans) qui participèrent à la circulation de ces objets. Par-delà la valeur marchande, on étudiera leur valeur politique dans les relations entre la France et l’empire de Kangxi. Enfin, ces objets transformèrent aussi des savoirs faire chinois dans le domaine artistique en circulant dans le marché privé et dans les collections impériales. On s’intéressera donc à la réception, politique et artistique, de ces « curiosités » pour la Chine et aux transferts culturels qu’ils ont rendus possibles.

This research concerns the circulation and trade of the French objects in China at the time of the first Compagnie des Indes. If “chinoiseries” have fascinated historians and European memoralists for a long time, this research concentrates on art objects (mirrors, clocks) and the goods (cloth) off-loaded in Canton in the turn of the 18th century. This subject of economic and cultural history intends to study the shipment of the boats and their material transport. It will focus on the actors (traders, diplomats, artisans) who participated in the circulation of these objects. Beyond their economical value, their political value is also at stake, in regard to the diplomatical relations between France and China. Finally, these objects also transformed Chinese know-hows in artistic domain by essaiming in the private market and in the imperial collections. This project will focus on the reception, political and artistic, of  ‘curiosities’ for China and on the cultural transfers they made possible.

 

 

Kania Karolina EHESS Terrain

Enquête de terrain sur les enjeux socio-politiques et culturels du développement touristique sur l’Île des Pins et à Bourail en Nouvelle-Calédonie

 

Ce projet s’inscrit dans le cadre de mon travail de thèse qui vise une étude qualitative des enjeux sociaux et politiques du développement du tourisme sur l’Île des Pins et à Bourail en province Sud de la Nouvelle-Calédonie. L’essor du tourisme sur les îles calédoniennes est marqué par des controverses concernant les terres sur lesquelles les projets touristiques sont menés. Puisque le thème de la « terre » et de ses revendications fait resurgir les tensions et les conflits, je porte un intérêt particulier aux cas conflictuels liés au développement des activités touristiques. Sur la base des éléments recueillis pendant mes premières missions, le retour en Nouvelle-Calédonie –grâce au financement proposé par PSL –me permettra d’observer les changements socio-politiques qui surviennent sur les îles. En outre, une étude ethnographique des rapports de pouvoir analysés à travers la thématique du tourisme me permettra de saisir l’état des rapports sociaux et politiques qui se nouent entre les différents acteurs impliqués dans le développement de l’industrie touristique. Ces enjeux sont d’autant plus intéressants que cette année, en octobre/novembre 2018, le referendum d’autodétermination sera organisé afin de décider du statut du territoire calédonien.  Être présente sur place lors du referendum me permettra de suivre de près cet évènement important et d’observer ses répercussions.

This project is part of my thesis, aiming at qualitative study of social and political issues concerning tourism development on the Isle of Pines and in Bourail. Both places are situated in the southern province of New Caledonia. The growth of tourism on the New Caledonian islands is marked by controversy over the lands on which tourism projects are carried out. Since the theme of the “land” and its claims cause tensions and reappearance of conflicts, I am particularly interested in conflictual cases related to the development of tourism activities. On the basis of the elements gathered during my first fieldworks, my return to New Caledonia –thanks to the financial aid proposed by PSL –will enable me to observe the socio-political changes that occur on the islands.  Furthermore, an ethnographic study of power relations, analyzed through the theme of tourism, will allow me to understand the state of social and political relations. These are formed between different actors involved in the development of the tourism industry.  All these issues are more interesting as the referendum of self-determination will take place in October or November 2018.  In result, the status of New Caledonian territory will be settled. My presence on the spot during the referendum will allow me to closely follow this important event and to observe its repercussions

 

 

Lacan Léa EHESS Terrain

La conservation communautaire de la forêt comme carbone : REDD+ dans la Vallée de Yaeda, en Tanzanie

 

Cette recherche porte un regard critique sur le modèle des « conservancies » en Tanzanie, espaces de conservation de la biodiversité, gérés par et au bénéfice des populations locales. En particulier, il étudie une « conservancy » dans la vallée du Yaeda, au Nord de la Tanzanie, où un projet REDD+ (Reducing Emissions from Deforestation and Forest Degradation) a été mis en place par l’entreprise sociale Carbon Tanzania. Ce projet vise à développer la compensation carbone de la conservation de la forêt, en coopération et au bénéfice des communautés locales. Sur cette base empirique, cette recherche s’interroge : quel impact le projet REDD+ a-t’il sur le rapport des parties prenantes à l’environnement ? Comment est-il perçu, saisi et construit par les acteurs ?  Et peut-il faire le lien entre objectifs globaux et priorités locales ?  Cette étude s’appuiera sur une recherche de terrain de deux mois, en tant que stagiaire en immersion chez Carbon Tanzania, à Arusha et sur le lieu du projet.

This research project takes a critical approach to the model of “conservancies” in Tanzania, based on the involvement of local communities for natural resource management. In particular, it examines a conservancy in the Yaeda Valley, in Northern Tanzania, where a REDD+ project (Reducing Emissions from Deforestation and Forest Degradation) is carried out by the social enterprise Carbon Tanzania. This REDD+ project aims to compensate forest conservation by issuing carbon offsets, in cooperation and to the benefit of local communities. On this empirical basis, this research questions:  what impact does the REDD+ project have on the way the stakeholders relate to the environment? How is it perceived, appropriated and constructed by stakeholders? And can it bring together global objectives and local priorities? This study will draw upon a two months fieldwork in Arusha and at the project location, in immersion as an intern for Carbon Tanzania.

 

 

Liu Bosen EHESS-ENS Terrain

Exploring China-Africa Relations through the Lens of Higher Education Aid

 

Cette recherche a pour objet d’étudier les relations « Chine-Afrique », en particulier d’un point de vue historique, économique, social et culturel, à travers le prisme de l’enseignement supérieur. Je mène actuellement une étude comparative incluant la Namibie, l’Ouganda et la Côte d’Ivoire du point de vue de leurs relations avec la Chine. Je cherche ainsi à étudier 1) les relations historiques, économiques, sociales et culturelles au sein du système national d’enseignement supérieur, 2) le rôle de l’enseignement supérieur dans le contexte national, et 3) les interactions « Chine-Afrique » qui en résultent. L’objectif de la recherche est de 1) définir, à partir d’une méthodologie adaptée, les relations « Chine-Afrique » au plan conceptuel et aux niveaux national et international, 2) préciser les fonctions de l’enseignement supérieur et sa contribution au développement dans des contextes de sous-développement variés, et 3) d’évaluer le futur des relations « Chine-Afrique » à partir de la recherche plutôt que dans une perspective politique. Cette recherche combinera une approche descendante et ascendante et mobilisera des méthodes qualitatives et quantitatives.

This research aims to explore the China-Africa relations, in particular historical, economic, social and cultural relations, through the eyes of higher education. I am currently conducting a comparative study across Namibia, Uganda, and Cote D’Ivoire in terms of their relations with China. I am aiming to explore 1) the historical, economic, social and cultural relations within the local higher education system; 2) the role of higher education within the national context; and 3) the differences of China-Africa interactions and relationships shaped by the differences in the previous two. The goal of the research is to explore 1) the methodology to further define relations at conceptual, national, and international level, 2) the functionality of higher education as a sector in development in developing and less developed contexts; and 3) the approach to assess China-Africa future from a scholarly rather than political perspective. The research will combine the bottom-up approach and top-down approach and will adopt both qualitative and quantitative methods.

 

 

Lopez-Toro Viviana EHESS Terrain

Enjeux sociaux, culturels et politiques du droit à la consultation et au consentement des peuples autochtones : Etudes de terrain en Colombie.

 

 

 

La consultation des peuples indígenas/autochtones, devenue une obligation depuis l’adoption de la Convention 169 de l’OIT, est intégrée au système politique et juridique colombien. Sa réalisation entraine différents problèmes : de division des communautés ; de changement des pratiques « coutumières » liées à l’offre monétaire des entreprises transnationales ; d’affaiblissement des échelles de pouvoir dans les communautés.

L’objectif est d’étudier les enjeux sociaux, culturels et politiques du droit à la consultation et au consentement des peuples autochtones au regard de la défense des modes de vie et des cultures de ces peuples (impératif constitutionnel) et pour ce que représente cette nouvelle technique politique et juridique de gestion territoriale. Le but des enquêtes de terrain est d’étudier la mise en place, le déroulement et l’impact du processus de consultation sur les populations autochtones. L’enjeu est de réfléchir à ce que « consultation » veut dire en termes politiques et aux implications de ce dispositif sur la relation entre peuples autochtones et État en Colombie. La recherche s’appuie sur une étude de cas – les Arhuacos-  et conduit à partager le terrain entre une étude des institutions étatiques, une étude des communautés autochtones in situ et une étude des institutions autochtones au niveau national.

 

 

Mamani Fuentes Francisco ENS Terrain

Architecture mudéjar en Amérique andine

 

Cette recherche de terrain entend se focaliser sur des bâtiments civils et religieux répartis en Amérique andine. Dans le cadre de ma thèse, j’envisage de faire un terrain de recherche, où je visiterai les monuments représentatifs du mudéjar andin. Pour cela, les églises, palais et maisons privées sont les sources indispensables à mon travail de recherche. Ces sources sont reparties dans cinq pays (Colombie, Equateur, Bolivie, Pérou et Chili) superficie dont la richesse m ‘ amènera à contribuer à la connaissance d’histoire architecturale du continent ainsi qu’à collaborer aux processus de restauration patrimoniale de l’architecture coloniale en Amérique Latine. Ce projet de recherche de terrain est d’autant plus important pour mon travail qu’il me permettra un contact prolongé avec les techniques et les modèles de construction qui ont été appliqués par les colonisateurs espagnols à partir de I’ architecture qui s’était développée en Espagne, notamment à Grenade, et donc avec leurs modalités de restauration. L’étendue de ce terrain s’inscrit dans le projet d’établissement d’une route, d’une cartographie artistique du mudéjar dans ses persistances dans l’architecture andine coloniale.

This field research aims to focus on civil and religious buildings in Andean America. My thesis includes a field research, where I will visit the representative monuments of the Andean Mudejar. Churches, palaces and private homes will be the essential sources for my research work. These sources are distributed in five countries (Colombia, Ecuador, Bolivia, Peru and Chile) whose diversity will lead me to contribute to the knowledge of the architectural history of the continent as well as to collaborate to the restoration process of colonial buildings in Latin America. This project is all the more important for my work as it will allow me to benefit from a prolonged contact with the techniques and construction patterns that were applied by the Spanish colonizers from the architecture that had developed in Spain, especially in Granada, and therefore with their restoration methods. The extent of this field is part of the project of establishing a route, an artistic cartography of the Mudejar in its persistence in colonial Andean architecture.

 

 

Marest Adrien ENS-ENC Terrain

Un Français au royaume de Pégou : la mission de Bruno (1751)

 

Ce projet de recherche s’intéresse à la mission d’un envoyé français au XVIIIe siècle dans l’actuelle Birmanie. Dans la décennie 1750, la Compagnie des Indes et l’East India Company s’affrontent indirectement dans les conflits politiques du Golfe du Bengale. Dans ce contexte, Joseph François Dupleix décide d’envoyer le sieur de Bruno au Royaume de Pégou. Sur place, il fut épaulé par le barnabite italien, Paul de Nérini. En réponse à cette mission l’East India Company apporte son soutien au rival du royaume de Pégou, le royaume d’Ava. L’objectif de cette étude, dans le cadre de mon mémoire, est de reconstituer cette mission afin d’en éclairer les enjeux. Cette recherche nécessite le recours à plusieurs fonds d’archives dans diverses parties du monde. Les premiers fonds nécessaires sont ceux de l’East India Company, conservés à la British Library de Londres. Dans un second temps, les archives de l’ordre des Barnabites, à Rome, devront être collectées pour venir compléter l’élaboration de ce mémoire.

This research project is focused on the mission of a French envoy in Burma in the 18th century. During the1750’s, the French East India Company and the East India Company confronted each other indirectly in the political conflicts of the Bengal Gulf. In this context, Joseph François Dupleix decided to send Sieur de Bruno to the Kingdom of Pegu. On the spot, he was supported by the Italian Barnabite Paul de Nérini. In response to this mission, the East India Company decided to support the rival of the Kingdom of Pegu, the Kingdom of Ava. The purpose of this study, as part of my dissertation, is to reconstitute this mission in order to shed light on the issues at stake. This requires research to be conducted in several archival holdings in various parts of the world. The first set of documents needed are those of the East India Company, held at the British Library in London. Then, the archives of the Barnabite Order in Rome will have to be explored in order to complete the elaboration of this dissertation.

 

 

Millot Ariane Mines ParisTech Terrain

Impact de la décision politique sur la transition énergétique : analyse comparée avec la France

 

Ce séjour de recherche s’inscrit dans le cadre de mon travail de thèse qui porte sur les conditions de l’émergence de ce que l’on désigne par transition énergétique.  En effet, pour lutter contre le changement climatique, il est nécessaire de réduire les émissions de gaz à effet de serre.  Pour ce faire, plusieurs pays se sont engagés dans des transitions énergétiques en mettant en place divers mécanismes et outils permettant de réaliser ces objectifs de réductions d’émissions. Alors que mes travaux se sont concentrés jusqu’ici sur la France, je souhaite étudier le contexte suédois afin de comprendre pourquoi ce pays paraît en avance par rapport à beaucoup d’autres pays européens au regard de ses objectifs de décarbonation.  Ce séjour me permettra d’analyser les politiques et mesures mises en place en Suède qui ont favorisé ou non l’émergence de la transition énergétique de la Suède, et de comparer les options de décarbonation disponibles en Suède à celles de la France.

This research trip is part of my PhD work, which focuses on the conditions for the emergence of what we call the « energy transition ». To fight climate change, we need to reduce greenhouse gas emissions. Several countries have therefore embarked on energy transitions by putting in place public policies to achieve these emissions reduction targets. While my work so far has focused on France, I am now keen to study the Swedish context to understand why this country seems ahead of many other European countries in terms of its decarbonization objectives. This trip will give me an opportunity to analyze the policies that have been put in place in Sweden and their possible impact on the emergence of Sweden’s energy transition, and to compare the decarbonization options available in Sweden with those of France.

 

 

Morteau Alexandre Dauphine Terrain

Enquête ethnographique auprès des dirigeants sportifs internationaux : la convention SportAccord 2018

 

Du 15 au 20 avril se tiendra à Bangkok la convention SportAccord, le plus gros évènement mondial de marketing sportif de l’année. A cette occasion seront présents tous les acteurs du système sportif international (CIO, Fédérations Nationales, Comités Nationaux Olympiques, sponsors, etc.) pour discuter des enjeux financiers et des innovations en termes de gestion des grands évènements sportifs internationaux. Au-delà des conférences officielles, la convention est surtout le théâtre de pratiques de lobbying intenses, de construction de réseaux de sociabilité, et une arène dans laquelle se manifestent les jeux de pouvoir de la politique du sport international. SportAccord est l’un des lieux où se dessinent les hiérarchies du sport international (au niveau individuel et institutionnel) et se constituent les réseaux d’influence. Rendez-vous incontournable, cette convention constitue un point d’observation précieux pour comprendre les ressorts de cet espace social: cooptation, circulations entre champ sportif et autres sphères du pouvoir, transformation du modèle économique du sport et influence des entreprises sur les institutions internationales.

 

 

Mouzzouri Maryam EPHE Organisation colloque

Relations internationales, religions et sécurité : quelles réponses de la part des Etats face aux acteurs religieux transnationaux ?

 

Les études globales sont un aspect incontournable des sciences sociales contemporaines. Notre colloque international vise à analyser la résurgence des religions dans la mondialisation afin de contribuer aux études globales depuis les Relations internationales, la sociologie des religions et les études de stratégie. En collaboration avec des institutions reconnues — GSRL (EPHE / CNRS), CESPRA (EHESS), CERI (Sciences PO) et IRSEM – nous avons l’intention d’analyser le rôle des religions à travers différentes méthodologies et aires culturelles.

– Relations internationales. Question principale : comment intégrer les religions dans le cadre conceptuel actuel des RI ? Comment décrire la relation entre les États, les acteurs religieux globaux et les organisations internationales ?

– Sociologie des religions. Comment expliquer l’importance des religions malgré la thèse de la sécularisation ? Cette thèse est-elle universelle ou occidento-centrée ?

– Etudes stratégiques et de sécurité. Comment élargir le concept de sécurité afin d’intégrer les religions comme un aspect de la sécurité sociétale ? Comment échapper à une conception stato-centrée de la sécurité ?

 

Global studies are an inescapable aspect of contemporary social sciences. Our international conference aims at analyzing the resurgence of religions in the globalization in order to contribute to global studies from IR, sociology of religions and strategy studies. Working with prestigious institutions – GSRL (EPHE/CNRS), CESPRA (EHESS), CERI (Sciences PO) and IRSEM — we intend to analyze the role of religions through different methodologies and cultural areas.

International Relations. Main question: how to integrate religions in the existing IR conceptual framework? How to describe the relation between states, global religious actors and international organizations?

Sociology of religions. How to explain the importance of religions in spite of the secularization thesis? Is this thesis universal or western-centered?

Strategic and security studies. How to broaden the security concept in order to integrate religions as an aspect of societal security? How to escape a state-centered conception of Security?

 

 

Munera Guillermo EPHE Terrain

La Réception de la Théologie de la libération en France (1965-2005)

 

 

 

La naissance de la théologie de la libération met en évidence le rôle central joué par les réseaux transnationaux qui circulaient entre l’Amérique latine et l’Europe. Pour bien comprendre cette démarche d’interaction, l’histoire globale nous offre des points de vue méthodologiques stimulants pour identifier les réseaux qui permettent d’envisager la nature transcontinentale et transnationale d’une théologie considérée, par certaines historiographies classiques, comme un processus univoquement latino-américain. Le premier grand moment de notre recherche portera sur les mobilités européennes vers l’Amérique latine qui se sont produites depuis les années 1950 : l’envoie de missionnaires européens, la consolidation de plusieurs institutions religieuses, la multiplication des réseaux de solidarité internationale et les rencontres théologiques dans les cercles spécialisés. Dans un second temps, nous analyserons la transmission et la réception de la théologie de la libération en France. Pour ce faire, nous tâcherons de comprendre la circulation de la pensée religieuse en mettant en relief la circulation des idées et les pratiques en sens inverse, c’est-à-dire de l’Amérique latine vers l’Europe.

 

 

Munera Guillermo EPHE Terrain

Naissance et circulation de la théologie de la libération entre l’Europe et l’Amérique latine (1965-1975)

 

La naissance et le développement de la théologie de la libération met en évidence le rôle central joué par les réseaux transnationaux qui circulaient entre l’Amérique latine et l’Europe, notamment après la deuxième moitié du XX siècle. Pour bien comprendre cette démarche d’interaction entre les deux continents, l’histoire globale nous offre des points de vue méthodologiques stimulants pour identifier les réseaux qui permettent d’envisager la nature transcontinentale et transnationale d’une théologie considérée, par certaines historiographies classiques, comme un processus univoquement latino-américain. Le premier grand moment de notre recherche a porté sur les mobilités européennes vers l’Amérique latine qui se sont produites depuis les années 1950 : l’envoie de missionnaires européens, la consolidation de plusieurs institutions religieuses, la multiplication des réseaux de solidarité internationale et les rencontres théologiques dans les cercles spécialisés. Dans un second temps, notre recherche portera sur la transformation intellectuelle théologique suscitée par le Concile Vatican II, notamment dans le contexte français, sud-américain et mexicains des années 1970. Pour ce faire, nous tâcherons de comprendre la circulation de la pensée religieuse en mettant en relief la circulation des idées et les pratiques en sens inverse, c’est-à-dire de l’Amérique latine vers l’Europe.

 

 

Nosaka Shiori EHESS Terrain

Enquête de terrain sur le développement de la bactériologie médicale dans l’administration politique et sanitaire à Taïwan sous I ‘occupation japonaise et son rôle dans l’évolution du nationalisme bactériologique japonais (1895-1945)

 

 

 

Les travaux de Shiori Nosaka portent sur les enjeux sanitaires et politiques de la modernisation scientifique face à la mondialisation dans l’histoire de la bactériologie japonaise à la fin du XIXe et dans la première moitié du XXe siècles, sujet de sa thèse de doctorat à I ‘École des hautes études en sciences sociales à Paris. Après avoir étudié les mécanismes de l’appropriation des savoirs bactériologiques au Japon et les pratiques de fabrication de produits bactériens, elle entamera une nouvelle enquête de terrain dans l’objectif d’identifier les sources sur les recherches bactériologiques et leur application dans les gestions hygiéniques à Taïwan sous l’occupation japonaise. A travers les pratiques sanitaires se fondant sur la théorie bactériologique développée selon l’expansion de l’Empire japonais, ce projet vise à comprendre l’institution du rapport complexe entre la science, les normes sanitaires et l’idéologie impériale qui s’inscrit dans les dynamiques internationales de la bactériologie ainsi que dans la réflexion sur les sciences modernes.

 

 

Pavy Mélanie La Fémis + ENS Repérages tournage

Projet OMEGA

 

 

 

A l’origine, il y a la découverte d’un projet : la construction d’une ville japonaise dans le sud de l’Inde. Repli stratégique d’un pays en danger vers un territoire plus sûr ? La question, éminemment contemporaine, suscite le scénario d’un espace fictif, une hétérotopie du futur, souvenir des paysages perdus. Réalisée à partir de récits réels des habitants de la région de Fukushima, « Projet Omega » juxtapose temps et espaces, questionne les ressources de la mémoire et de la nostalgie, face à la disparition. Par la mise en scène d’une installation documentaire holographique, elle présente l’image d’un monde qui « se souvient de ce qui vient ».

 

 

Pavy Mélanie La Fémis + ENS
Installation

Projet OMEGA

 

A l’origine, il y a la découverte d’un projet : la construction d’une ville japonaise dans le sud de l’Inde. Repli stratégique d’un pays en danger vers un territoire plus sûr ? La question, éminemment contemporaine, suscite le scénario d’un espace fictif, un refuge, en souvenir prémonitoire des paysages perdus. Réalisé à partir de récits réels des habitants de la région de Fukushima, d’enquêtes et de spéculations, Projet Omega juxtapose temps et espaces, questionne les ressources de la mémoire et de la nostalgie, face à la disparition probable de notre monde. Par la mise en scène d’une exposition multiforme, documentaire et holographique, il présente l’image d’un monde qui, avec urgence, « se souvient de ce qui vient ».

At the beginning, there is the discovery of a project: the future building of a Japanese city in southern India. Strategic retreat from a country in danger to a safer territory? The question, eminently contemporary, raises the scenario of a fictitious space, a refuge, as a premonitory souvenir of lost landscapes. Using real stories of the inhabitants of the region of Fukushima, using also investigations and speculations, Project Omega, juxtaposes time and space, it questions the resources of memory and nostalgia, facing the possible disappearance of our world. Through a multifaceted exhibition, both documentary and holographic, Projet Omega presents the image of a world that « remembers what’s coming ».

 

 

Perez Yolinliztli EHESS Terrain

Étude socio-anthropologique sur le recours à la vitrification ovocytaire chez des femmes françaises

 

Cette demande d’aide au terrain vise à complémenter l’autofinancement des deux missions hormis la France, comprises dans mon projet de recherche intitulé « Étude socio-anthropologique sur le recours à la vitrification ovocytaire chez des femmes françaises », portant sur une nouvelle technique de reproduction assistée nommée « vitrification ovocytaire ».

La première mission sera menée à Barcelone entre les mois de septembre et octobre 2018, et la deuxième à Bruxelles pendant les mois de février et mars 2019. Étant donné l’interdiction de la vitrification ovocytaire pour raisons sociales en France, les françaises qui souhaitent conserver leurs ovocytes pour raisons dites « sociales » partent à l’étranger là où la technique est possible et légale. Barcelone et Bruxelles sont deux des plus importantes destinations pour ces femmes.

Pendant les deux séjours, je mènerai, d’un côté, des entretiens avec des femmes françaises sur place et, de l’autre côté, de l’observation des discours et des pratiques mis en jeu par les médecins qui interviennent lors de la procédure médicale. En même temps, ces deux périodes de travail sur le terrain me permettront d’établir des relations de collaboration avec des chercheurs et chercheuses du laboratoire d’Anthropologie sociale de l’Universitat de Barcelone, et du Centre for Reproductive Medicine à l’University Hospital Brussels, où se trouvent deux importants groupes de travail sur la vitrification ovocytaire en tant que phénomène socioculturel.

 

 

RHEE Jung Sue EHESS Terrain

La Fabrication du sécularisme dans l’éducation nationale sud-coréenne

 

Dans le cadre de mon doctorat, en continuité avec mes recherches sur le même sujet en Master, je m’intéresse au sécularisme de l’État dans l’éducation nationale en Corée du Sud. Au centre de ces débats se trouve l’éducation publique sud-coréenne, qui présente un paradoxe : selon la Constitution, qui suppose la neutralité de l’État envers la religion, les écoles publiques ont l’interdiction d’enseigner une religion spécifique. Mais les écoles privées religieuses appartenant au même système pédagogique ont un droit d’enseigner leur religion respective. Cette éducation « spéciale », qui a été implicitement validée, se confronte à un changement de l’attitude de l’État, qui impose un sécularisme plus concret. Depuis le 7ème Programme Scolaire (2002-2007), les autorités éducatives visent une modification sur l’enseignement de la religion, afin de le faire sortir de la perspective d’une religion spécifique. Les enseignants religieux des écoles privées, qui ont le statut de fonctionnaire national, constituent dès lors un enjeu spécifique. L’ethnographie de ces enseignants « spécifiques » a donc pour but d’appréhender la transition séculière actuelle.

 

 

Ricaud Oneto Emmanuelle EHESS Participation colloque

Participation au 18ème congrès mondial de l’International Union of Anthropological and Ethnological Sciences (IUAES) à Florianópolis, Brésil

 

Ce projet consiste à présenter une communication au sein du panel « Art de vivre : perspectives anthropologiques   sur   les   goûts, désirs   et   plaisirs »   et   à   contribuer   à   une   exposition photographique dans le cadre du 18ème congrès mondial de l’International Union of Anthropological and Ethnological Sciences (IUAES).  La communication, intitulée « Quels goûts au cœur de la globalisation ? Influence des repas scolaires chez les Maijuna et Kichwa en Amazonie péruvienne », sera l’opportunité de partager les résultats d’une recherche ethnographique menée depuis 2015 auprès d’une communauté scientifique mondiale.  En complément, l’exposition photographique permettra d’illustrer le phénomène de globalisation alimentaire à l’œuvre dans ces communautés reculées et de souligner les enjeux identitaires et sociaux des aides alimentaires distribuées par l’Etat péruvien en contexte autochtone.

This   project   consists   to   present   a   communication   within   the panel   « Art   of   living: anthropological   perspectives   on   tastes, desires   and   pleasures »   and   to   contribute   to   a photographic exhibition as part of the 18th International Congress of the International Union of Anthropological and Ethnological Sciences (IUAES). The paper entitled “What tastes at the heart of globalization?  Influence of school meals among the Maijuna and Kichwa in the Peruvian Amazon” will be the opportunity to share the results of an ethnographic research conducted since 2015 to a worldwide scientific community. In  addition,  the  photographic exhibition  will  illustrate  the  phenomenon  of  food  globalization  at  work  in  these  remote communities and highlight the identity and social issues of food aid provided by the Peruvian state in an indigenous context.

 

 

Sapede Thiago EHESS Terrain

Mission aux archives historiques du Vatican dans le cadre de la thèse : « Le Kongo et le monde : transformations et temporalité du pouvoir au royaume du Kongo (1780-1860) ».

 

 

 

La mission que j’envisage aux archives historiques du Vatican dans le cadre de ma thèse en Histoire à l’EHESS « Le Kongo et le monde : transformations et temporalité du pouvoir au royaume du Kongo (1780-1860) » se déroulera de mi-septembre à fin octobre 2017. Je compte visiter les archives suivantes : Archives secrètes du Vatican, Archives historiques de la Propaganda Fide, Archives générales des missions des Capucins et Bibliothèque apostolique du Vatican. Cette documentation missionnaire et ecclésiastique est cruciale pour connaître l’histoire du Kongo aux XVIIIe et XIXe siècles, car depuis le début du XVIe siècle, les missionnaires et d’une manière générale le Catholicisme participent des jeux et enjeux de pouvoir locaux ainsi que globaux. Plus largement, l’histoire du royaume kongo permet de repenser l’histoire globale de cette période depuis l’Afrique de manière décentrée et innovatrice.

 

 

Shah Henry ENS Terrain

Objets de politiques, sujets en devenir : Enquête et restitution collectives avec jeunes Roms migrants dans un contexte globalisé

 

Par le biais d’une enquête menée avec de jeunes roms vivant en bidonville, nous cherchons à comprendre en quoi les pratiques quotidiennes de ces jeunes peuvent être analysées comme des manières de « faire politique ». Des formes informelles de gagner de l’argent à l’ouverture d’un terrain pour y construire des cabanes de fortune ; des sociabilités reléguées aux circuits de la « bonne » intégration ; des circulations quotidiennes aux ancrages interstitiels, nous interrogerons ces expériences individuelles à l’aune du contexte migratoire familial dans lequel elles s’inscrivent. Cette étude se déroulera sur le terrain de février à juin 2018 à travers deux dispositifs expérimentaux en vue d’impliquer les jeunes concernés dans la méthodologie, la production des données et leur interprétation. Nous organiserons une journée d’étude interdisciplinaire en décembre pour communiquer publiquement nos résultats et, en premier plan, les retours d’expérience des jeunes et des partenaires associatifs.

Political objects, becoming subjects: Collective research with young Roma migrants in a global space Through a research study led with young Roma people living in slums, we seek to understand the ways in which the daily practices of these youth can be understand as political practices. We understand individual practices in the context of family migration: from informal economic practices, the search for illicit housing, the paradoxes of seeking official integration, to daily circuits in the urban periphery. The fieldwork for this study will be conducted from February to June 2018 through two experimental programs that will implicate these young people in the methodology, data collection and analysis. We will organize an interdisciplinary workshop in December 2018 to communicate our results and highlight the direct experiences of the youth and our NGO partners in the project.

 

 

Sigalas Mathilde ENS + Ecole Nationale des Chartes Terrain

Les fonds d’archives de la Palestine Oriental Society: aide au terrain en Angleterre et à Jérusalem.

 

 

 

Dans le cadre d’un mémoire sur la collaboration des puissances anglaise, américaine et française en Palestine pendant la période mandataire, qui a mené à la fondation d’une société savante internationale, la Palestine Oriental Society, ce projet s’inscrit dans l’aide à la mobilité proposée par PSL afin de financer un séjour de terrain dans les centres d’archives relatifs à cette étude. Plusieurs destinations sont privilégiées, en Angleterre avec les archives du Palestine Exploration Fund, les publications du Journal of Palestine Oriental Society et les correspondances du Pr. J. Garstang qui se trouvent à Londres et Oxford, ainsi que les archives de la presse arabe et anglaise. Le second point de chute pour retracer la collaboration entre les trois puissances occidentales est Jérusalem avec les archives du Kenyon Institute (Council for British Research in the Levant), du W.F. Albright Institute for Archaeological Research et de l’École biblique et archéologique française de Jérusalem.

 

Tchuisseu Ghislain ENS Terrain

La formation des hauts-fonctionnaires et militaires d’Afrique francophone après 1959

 

Dans le cadre d’un mémoire sur la formation des hauts-fonctionnaires et militaires d’Afrique francophone après 1959 au sein des grandes écoles françaises, ce projet s’inscrit dans l’aide à la mobilité PSL afin de financer un séjour en archives dans trois lieux. La première destination privilégiée est le Centre d’Histoire et d’Étude des Troupes d’Outre-Mer à Fréjus pour travailler sur  les  archives  des  Écoles  de  Formation  des  Officiers  du  Régime  Transitoire  des  Troupes d’Outre-Mer  et  des  Troupes  de  Marine  (EFORTOM,  EFORTDM).Ensuite,  la  seconde destination  aux  archives  nationales  du  Cameroun  permettra  de  retracer  la  création  et  la collaboration  entre  l’École  Nationale  d’Administration  et  de  la  Magistrature  (ENAM)  et l’Institut des Hautes Etudes d’Outre-Mer (IHEOM).

 

 

 

 

Les étudiants intéressés ont eu jusqu’au 25 janvier 2018 pour candidater (consulter les documents via les liens hypertextes ci-dessous).

Voir la page dédiée aux aides à l’appel à initiatives et projets étudiants : http://etudesglobales.ehess.fr/appel-mobilite-et-initiatives-etudiantes-2018/
Résultats de l’appel à mobilités et initiatives étudiantes 2017 : http://etudesglobales.ehess.fr/resultats-de-lappel-a-projets-initiatives-et-mobilites-etudiantes/