Axe 3 : Perspectives globales sur la longue durée à travers le prisme de l’Asie.

Ce n’est toutefois pas une évidence que l’arrivée des Occidentaux en Asie et aux Amériques constitue la première globalisation. La « longue durée » de la circulation globale ne pourra être véritablement appréhendée tant que les chercheurs se limiteront à une époque définie ethnocentriquement comme « moderne ». Au sein de cette époque, nombre de sociétés ont participé à des processus de globalisation sans pour autant avoir laissé de traces écrites, signes du rôle qu’elles ont pu jouer alors. Une conception pluridisciplinaire de l’histoire, comportant toute discipline susceptible d’élucider le passé au même titre que le présent sera dominante dans ce troisième axe, qui réunit des historiens sensu stricto et des archéologues, des anthropologues, des linguistes, des philologues, etc. Cet axe envisagera donc le problème de la circulation dans l’histoire de l’humanité du point de vue pluridisciplinaire des « area studies », en prenant l’Asie plutôt que l’Europe comme point de départ et point de référence et sur la très longue durée.

Cet axe est porté par Arlo Griffiths, de l’EFEO, en binôme avec Pascal Bourdeaux de l’EPHE. Il regroupe des chercheurs de l’EPHE, de l’EFEO, du Collège de France et de l’ENS et de l’EHESS.

Tous les projets financés par l’IRIS Études Globales
Projets financés transversaux aux trois axes
Projets financés liés à l’axe 1
Projets financés liés à l’axe 2
Projets financés liés à l’axe 3 :

Intitulé du projet :

Exploring the coastal lagoon environment in Asia and Europe. From the 8th Century B.C. to 18th century A.D.

Porteur du projet :

Cecilia D’Ercole
Anne-Valérie Schweyer

Etablissement porteur :

EHESS

Etablissements partenaires :

CNRS – ENS

Axe de l’IRIS Etudes Globales ou projet transversal :

Axe : « Perspectives globales sur la longue durée à travers le prisme de l’Asie »

Résumé du projet :

Le projet ECLEVI (“Exploring Coastal Lagoon Environments in Vietnam and Italy”) veut croiser les connaissances dans plusieurs domaines des Sciences Sociales. Il est centré sur des régions lagunaires, au Vietnam et en Italie, en postulant des interactions entre l’environnement et les développements historiques. Notre approche multi-centrée permettra l’étude de cet environnement particulier à partir du cas asiatique, mieux exploré. L’analyse historique et archéologique de ces deux micro-régions, qui ont connu une succession de cultures à travers l’histoire, est approchée par la lecture et l’interprétation du paysage, notamment par l’hydro-géo-morphologie. Les dynamiques et la résilience du paysage seront étudiées par deux principaux axes de recherches : l’exploitation des ressources de l’environnement lagunaire et de ses rivières tributaires (ie la production, circulation et contrôle des biens) et une étude paléo-environnementale (ie le développement du paysage dans une perspective de Longue durée).

Durée du projet (pour les colloques, date de l’événement) :

2017-2018 (24 mois)


Intitulé du projet :

What does Asia tell us about the secular? Local resources and global exchange in the production of terminology and norms

Porteur du projet :

Marie-Dominique Even

Etablissement porteur :

EPHE

Etablissements partenaires :

EHESS

Axe de l’IRIS Etudes Globales ou projet transversal :

Axe : « Perspectives globales sur la longue durée à travers le prisme de l’Asie »

Résumé du projet :

La séparation du politique et du religieux est une question importante dans le monde contemporain, L’Asie constitue à cet égard un champ riche, encore trop peu abordé, et soulève de nombreuses questions. Les notions de séculier ou sécularisation sont-elles pertinentes pour les pays d’Asie ? Ces termes ont-ils des équivalents et comment se sont-ils forgés dans les langues vernaculaires ? Quelles ont été les trajectoires historiques de diffusion et d’appropriation des notions de sécularisation, re-sacralisation, laïcité, quelles circularités régionales ? De quelles ressources disposent ces sociétés à travers leurs expériences historiques propres ? Comment s’appliquent les propositions de plusieurs idéal-types de laïcité (J. Baubérot) ou les thèses des modernités et sécularités multiples aux situations observées ? Ces questions font l’objet de ce projet d’ouvrage par une équipe de spécialistes internationaux, articulé autour d’un séminaire de deux jours en mars 2018 auquel participeront des spécialistes des sécularisations occidentales. Pour faciliter les allers-retours entre les chapitres de l’ouvrage, un plan général similaire sera adopté par les auteurs.

Durée du projet (pour les colloques, date de l’événement) :

Mai 2017 – décembre 2018 (19 mois)


Intitulé du projet :

Summer School – Third International Intensive Course in Old Javanese

Porteur du projet :

Arlo Griffiths
Andrea Acri

Etablissement porteur :

EFEO

Etablissements partenaires :

EPHE – EHESS

Axe de l’IRIS Etudes Globales ou projet transversal :

Axe : « Perspectives globales sur la longue durée à travers le prisme de l’Asie »

Résumé du projet :

Le vieux javanais est la langue vernaculaire la plus prestigieuse de l’Indonésie prémoderne. Dotée d’une riche tradition littéraire indianisée ainsi que d’un large corpus épigraphique couvrant la période de 800 à 1500 de n. è., cette langue continue de jouer un rôle primordial dans la vie religieuse, rituelle et intellectuelle de l’île de Bali jusqu’à l’époque contemporaine. La Third International Intensive Summer Course in Old Javanese vise à former un groupe mixte d’étudiants et de chercheurs confirmés de diverses origines à l’études de cette langue, qui n’est actuellement enseigné dans aucune université occidentale, sauf à l’EPHE, et dont l’enseignement ne repose même pas sur une base solide en Indonésie. Les participants seront intensivement instruits en grammaire, puis recevront un aperçu de divers genres littéraires, ainsi que de l’épigraphie vieux-javanais. Dans le but de renforcer l’impact positif de deux éditions antérieures de cette école d’été, le Third Intensive Course sera co-organisé par Andrea Acri (EPHE) et Arlo Griffiths (EFEO). Cette activité répond aux finalités des Études globales en adoptant une approche résolument transrégionale du passé Indonésien, qui insiste sur la longue durée et la pluridisciplinarité, tout en stimulant la rencontre scientifique entre étudiants Indonésiens et étrangers, de l’Occident et d’autres pays d’Asie.

Durée du projet (pour les colloques, date de l’événement) :

14-25 juillet 2017


Intitulé du projet :

Building a Bilingual Database on the Circulation of Enamels Between France and China (mid 17th-mid 19th century): Towards a Global History of Technology

Porteur du projet :

Bing Zhao

Etablissement porteur :

EPHE

Etablissements partenaires :

Collège de France – EHESS

Axe de l’IRIS Etudes Globales ou projet transversal :

Axe : « Perspectives globales sur la longue durée à travers le prisme de l’Asie »

Résumé du projet :

Ce projet PSL relève d’un des volets du projet de LIA TrEnamelFC (2017-2020), qui consiste en une étude de cas de la circulation des objets émaillés et des techniques de l’émail entre la France et la Chine du milieu du XVIIe au milieu du XIXe s. Son objectif est de dépasser deux écueils auxquels les travaux précédents ont été confrontés : une vision euro-centrique à travers les écrits des Jésuites et une hypothèse diffusionniste fondée sur le parallélisme stylistique. Il s’agit de restituer une histoire des échanges à « plusieurs voix » et avec une réalité multiple. Les principaux résultats attendus de cette étude interdisciplinaire consistent en : 1) établissement de deux bases de données bilingues des archives et des données physico-chimiques ; 2) traduction et publication de deux corpus d’archives chinoises et françaises en Chine et en France. Le soutien du PSL permettrait la réalisation d’un travail essentiel sur les archives chinoises (traduction, publication et base de données).

Durée du projet (pour les colloques, date de l’événement) :

Mai 2017 – Décembre 2020 (44 mois)